Quelles sont les différentes étapes de la reprogrammation moteur ?

La reprogrammation moteur permet de modifier le logiciel qui contrôle de la motorisation du véhicule. Ainsi, lorsque vous confiez votre engin à un mécanicien auto pour la reprogrammation, sachez que cette opération passe par plusieurs étapes qu’il convient de connaître. Lisez cet article pour découvrir les différentes étapes de la reprogrammation moteur.

Diagnostic et état des lieux

Le diagnostic et état des lieux est la première étape pour réussir la reprogrammation moteur d’une voiture. Cette étape consiste à s’assurer que le véhicule ne présente pas une avarie ou un défaut majeur détectable par les outils de diagnostic. Cette même première étape est cruciale dans la reprogrammation moteur. Elle permet de ne pas compromettre la bonne marche de l’opération. 

Cela peut vous intéresser : Sur quel circuit automobile faire son stage de conduite ?

Essaies techniques au banc de puissance 

Après que le véhicule soit solidement sanglé, les mécaniciens ou techniciens auto procèdent à une série d’essais sur banc. Ceci avec la voiture à l’état d’origine. Ce test permet donc aux techniciens de s’assurer que le véhicule fonctionne normalement et bien. Cela permet également de confirmer si l’état du moteur est parfait. Par contre, au cours de cette série d’essais, s’il y a manque de puissance, cela stipule qu’un encrassement s’est avéré. Ainsi, sur champ, le mécanicien auto est tenu de diagnostiquer la véritable panne. Par ailleurs, il faut noter que le banc de puissance est un idéal outil de diagnostic sur le marché. Il est capital dans le processus de la reprogrammation moteur.

Optimisation du logiciel 

 Cette étape de la reprogrammation moteur est la plus sensible. C’est ici que se joue tout le jeu. En effet, le technicien auto modifie les données contenues dans le logiciel pour en optimiser les valeurs de couple et de puissance moteur. C’est ce qui permet au moteur de devenir écologique et moins consommable. Le moteur du véhicule est personnalisé selon les attentes du propriétaire. C’est grâce aux longs travaux de développement effectués sur chaque motorisation sur le marché que les motoristes parviennent à acquérir le savoir-faire pour vous offrir les meilleurs résultats en rapport à l’optimisation du logiciel. Il faut toutefois noter que cette étape est la plus longue. 

Cela peut vous intéresser : Quelques entretiens indispensables à faire sur sa voiture

Essais techniques de validation

 Cette dernière étape de la reprogrammation moteur consiste à effectuer des essais sur le véhicule dans les mêmes conditions que ceux effectués avec le logiciel d’origine. Cela permet aux techniciens de détecter s’il y a une éventuelle anomalie, mais surtout d’ajuster les modifications en fonction de vos attentes. Cela peut se faire plusieurs fois car il s’agit de vous procurer la meilleure prestation de service. 

En somme, la reprogrammation moteur passe par différentes étapes :

  • l’étape de diagnostic et état des lieux
  • les essais techniques au banc de puissance
  • l’optimisation du logiciel 
  • les essais techniques de validation.